Google+ Followers

vendredi 25 mai 2012

Les vins naturels ont de plus en plus d'adeptes


C'est une certitude : les modes de consommation évoluent. Aujourd'hui les produits "bio" se développent et le vin n'échappe pas à la règle. Mais au-delà de cette évolution, de plus en plus de vignerons entrent dans des démarches respectueuses de l'environnement... Et du produit final. Pour s'en convaincre, il suffit de prendre connaissance de deux chiffres : le nombre d'hectares de vignoble passé en bio ces vingt dernières années et le nombre de vignerons entrés dans cette démarche.
Il y en avait une dizaine dans les années 1980, ils sont près de 4 000 aujourd'hui en France. Et le sud fait partie des leaders. C'est avant tout la résultante du climat favorable enregistré dans nos régions ces dernières années. Ce dernier permettant de réduire considérablement les traitements de la vigne. Il y a enfin la volonté des hommes et des femmes de s'inscrire dans une démarche résolument tournée vers le développement durable. "Lorsque j'ai commencé à vinifier à Jouques, nous dit Peter Fischer, propriétaire du Château Revelette, les vins comptaient en moyenne 60 mg de soufre. Aujourd'hui, c'est entre 25 et 30 mg. Au fil des ans, j'ai réduit tous les intrants, enzymes, colles, levures exogènes pour créer les vins les plus naturels possible." Et d'arriver à sa cuvée "Pur" qui, en blanc et rouge, est un vrai vin naturel.
Cette volonté de réduire le soufre rajouté est partagée. Dans les Baux, où le vignoble est pratiquement 100 % cultivé en bio, Eve Cartier, jeune vinificatrice du Mas du Gourgonnier aux côtés de son père et de son oncle, réalise depuis quelques années une cuvée sans soufre. Et on est loin, à la dégustation, des idées reçues sur les vins nature. Ici, pas d'arômes de poire blette ou de mauvaise évolution. C'est le fruit qui domine. Et c'est agréable. Deux exemples parmi d'autres de cette évolution du vin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.