Google+ Followers

jeudi 3 octobre 2013

NOUVEAUTE ! Le Beaujolais 2012 d'Yvon Métras est arrivé !

Bonne nouvelle pour les amoureux du Gamay, le Beaujolais 2012 d'Yvon Métras est enfin disponible dans nos caves, attention les quantités sont très limitées et nous n'avons que 36 bouteilles à la vente !

Un peu d'histoire :

Yvon Métras est à première vue un personnage intimidant de part sa stature et parce qu’il passe pour l’enfant terrible du Beaujolais. Convaincu du bien fait du travail en Biodynamie il reprend le domaine en 1988 et quitte la cave coopérative pour se lier d’amitié et de conviction avec Jules Chauvet et Marcel Lapierre dont il devient le disciple et partage les mêmes idées d’une viticulture sans chimie, sans soufre, désherbant ni engrais chimiques.
Au domaine les sols sont labourés, les rendements ténus, et les terroirs composés de vieilles et de très vieilles vignes dont certaines ont tété plantées en 1898 et qui composent la grande Cuvée Ultime réalisée seulement sur 5 millésimes jusqu’alors.

Les vendanges sont manuelles, sur des coteaux granitiques aux pentes parfois vertigineuses nécessitant un travail au treuil dans le secteur de la Madone, avec recherche de maturité, vinification en grappes entières, macération semi-carbonique avec levures indigènes, et presse du raisin en douceur dans le plus grand respect du fruit.  
Pour résumer en un mot l’impression que m’a laissé la dégustation des vins d’Yvon Métras je dirais : « transperçant » tant ses vins sont emplis d’énergie et de persistance ; sur les arômes de petits fruits rouges les notes de ronce, au caractère entier et racé en bouche, une identité comparable aux plus précis et réputés des grands vins de Bourgogne parlant d’élégance.


Et ça donne quoi quand on déguste ?

Robe claire, non filtrée, nez de groseille, de pruneau frais, de fruits rouges, serré, racé, et d’une grande pureté aromatique... la bouche est du même calibre, précise, complexe et de grand caractère, les tannins sont fins et soyeux, les saveurs sont persistantes et dotées d’un superbe retour en rétro-nasale, signe des grands vins, Un vin qui marque le nez, le palais et les esprits pour un simple Beaujolais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.